Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 10:00

Lorsqu'on envisage de changer de région, ça implique de changer de logement.

 

Je me suis déjà un peu renseignée pour savoir comment vendre ma maison .J'ai régardé toutes les émissions de Stéphane Plaza, c'est dire si je suis au top.

 

J'habite une résidence regroupant 250 familles, les écoles sont à l'entrée de ladite résidence, un bois la borde... Bref, tu vois Wisteria Lane ? C'est un peu pareil... en très différent et beaucoup moins glamour. On connait quand même les commérages, les drames en moins (ici le plombier sexy ne se fera pas descendre devant chez lui)(il n'ya pas de sexy plombier).

Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:36

Non, je ne suis pas partie en vacances, non, mon FAI ne m'a pas privé de ma connexion, non le blog n'est pas à l'abandon (merci aux personnes qui m'ont posé la question !).

 

Ce n'est pas la faute de mon amitié naissante Pôle Emploi, qui me prend pourtant beaucoup de temps... Non pas qu'il soit exclusif (lui se permet de voir beaaaauuuuuuucouuuuuup d'autres personnes) (en même temps que moi qui plus est), mais il demande de l'attention, des courriers, des coups de fils... Ne vous y méprenez pas, on n'a pas tant de choses que ça à se dire, juste il est un peu limité et du coup je passe pas mal de temps à reformuler.

 

Mais parfois, il y a des imprévus, des impondérables qui chamboulent le train train quotidien. Pour vous dire, j'en ai même loupé mon Zumba (mais je n'ai pas loupé de manger du Nutella...)(et je n'ai pas non plus oublié d'en racheter, du Nutella).

 

Je ne vais pas vous garantir un retour régulier de mes articles passionnants, drôles, instructifs, engagés (ne rayer pas la mention inutile, tous ces adjectifs correspondent bien). Non pas que je ne le veux pas, mais j'ai une formation qui approche à grands pas, un mémoire à écrire et que je n'ai pas commencé, des bijoux à créer...

 

Bref en plus des aléas de la vie, j'ai plein de trucs à faire !

 

A très vite !

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 11:03

papa-enfant-ecole-donne-la-main.jpg

 

Cette semaine était marquée par l'évènement tant attendu (ou pas) : la rentrée scolaire !!!

 

A cette occasion, beaucoup d'articles de blog sur comment la préparer, comment réagir, comment ça s'est passé.

 

Et puis il y avait aussi cet article. Je n'ai pas trouvé le questionnement que j'attendais sur "Où sont les pères ?", mais une succession de clichés visant à faire le procès des hommes qui sont accusés d'être trop absents dans le quotidien de la vie de famille. Mais je vous invite à le lire, peut être que votre ressenti sera différent du mien...

 

De façon générale (et je ne parle pas que du sujet abordé dans cet article) je pense qu'il vaut mieux souligner, valoriser et mettre en avant ce vers quoi on veut tendre, plutôt que de pointer du doigt ce qu'il faut changer, ce qui fait défaut. C'est à mon avis plus constructif et le message sera mieux écouté puisqu'en montrant ce qu'on veut, on accompagne dans le changement.

 

Pour en revenir au sujet de l'article, je le trouve assez injuste.

En travaillant quotidiennement avec des pédiatres, je me faisais justement la remarque que...

 

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 15:11

Voilà 2 semaines et demi que je ne travaille plus.

 

Je m'étais fait une liste des choses que j'envisageais de faire. Pensant bien naïvement que désormais, le temps ne me serait pas compté.

 

J'envisageais de faire du sport, faire du rangement, faire des menus travaux, faire l'album de naissance du Lutin (oui oui, il a bientôt 3 ans, et alors ?), de lire, de bloguer, d'aller au ciné... et plus tard de commencer ma formation.

 

Au final, il s'avère que je ne fais pas la moitié de ce que j'envisageais. Alors que je ne bosse pas, que je n'ai pas un timing à tenir, j'ai l'impression que les journées passent bien trop vite.

 

Pour te donner une idée, voici une journée type :

- Lever à 8h, une fois que Monsieur Ours a déjà tout géré (forcément, lui se lève plus tôt). Le must, mon thé est déjà chaud quand je descend l'escalier, la tête enfarinée. 

Pour faire genre, je tente vainement d'habiller le Lutin (espérant donner l'illusion à mon Ours que, si si, je l'aide le matin). Bon, c'est peine perdue, Le Lutin, il sait qu'il n'a pas de mère opérationnelle le matin, donc il ne veut que son papa.

- 8h15, grand max, la maison est vide. Oui Monsieur Ours bosse, risque d'arriver en retard, mais c'est quand même lui qui dépose le Lutin à la crèche.

- 8h30, émergeant un peu plus, je tente... Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:46

Tente-camping.jpgCette année, on part en camping !

On avait tenté l'année dernière mais après avoir passé 2 nuits à 10°C, on s'était réfugié dans la chambre d'ami de copains (je veux pas balancer, mais c'était en Bretagne. Et quand partout en France il pleut et il fait 20°C en Aout, ce n'est pas optimiste d'aller en Bretagne en se disant qu'avec un peu de chance il ne fera pas plus froid : c'est inconscient).

 

Donc là on envisage de rester un peu plus longtemps, genre 8 jours.

L'année dernière on était équipé light puisqu'on partait avec des amis. C'est à dire qu'on avait la tente et les matelas. C'est tout.

Comme on va partir que tous les 3, il faut qu'on étoffe nottre matériel.

 

Alors, je me suis mise au taquet, j'ai bien regardé le film camping, la série camping Paradis et j'ai pris des notes.

 

C'est donc avec une liste précise que je me suis rendue dans le magasin des 10 sports ("déca" c'est bien 10 ?).

- une table et des chaises : le camping, c'est sommaire, mais déjà qu'on dort à même le sol, si on pouvait prendre un peu de hauteur aux repas, ça serait pas du luxe.

- de la lumière : pour les lonnnnngues veillées sous les étoiles jusqu'à au moins... pfff... 21h30.

Rien que pour choisir ces lampes, j'ai mis du temps : celles à piles, celles que tu dois tourner la manivelle pour poduire ta lumière (j'ai pas voulu prendre le risque de revenir avec un bras à la Popeye), celle que tu branches... Et puis après le choix de l'intensité de la lumière... Bref, comme y'en avait plein que je trouvais bien, j'en ai pris 2 : une à pile, une qui se branche.

- un réchaud. Trouver la petite bouteille de gaz, easy. trouver le bruleur... pas easy : du simple modèle au combiné à celui sur pied à la gazinière mini qui est trop pratique mais qui coute un bras... là, j'ai écouté le porte monnaie et pris le basique.

Mais je n'en ai pris qu'un, et déjà quand je pense au p'tit dèje où il faut du lait pour l'un et du thé pour les autres, je pense que 2 ne serais pas de trop... J'y retournerai.

- une glacière : pareil, plein de modèles, des basiques à ceux qui se branchent. Un peu perdue que j'étais je n'ai pas su quoi prendre... L'ours qui y est retourné le lendemain, à oublié de regarder (et d'acheter). J'y retournerai.

- un gonfleur. L'ours y a pensé.

- un maillet pour planter les sardines et les retirer ! trop facile à acheter : un seul modèle.

 

Je pense qu'avec tous ces équipements (tente, matelas et duvet, table, chaises, lampes, réchauds, gonfleur, maillet, glacière), soit on ne prend pas de valise (pas de place dans la voiture) soit on... ben soit on achète un coffre de toit.

 

Ils font ça chez 10 sports ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 17:03

 Parfois j'écris des choses, des ébauches d'articles, que je ne publie pas pour diverses raisons : pas interessant, trop engagé, mal écrit, trop personnel.

Celui-ci en fait partie : écrit il y a un mois (le 10 avril pour être précise).

Pourquoi le ressortir maintenant ? Bah tout d'abord parce que je viens de retomber dessus. Mais aussi parce qu'il y a des changements, que je ne maitrise pas, qui sont en train de tout chambouler le semblant d'organisation que j'essaie d'avoir pour un certain projet :

 

10 avril 2012

 

Il y a des choses qu'on attend avec impatience.

Les vacances, Noël (les cadeaux !!!), ou tout simplement la fin de la journée de travail. On sait que ça va arriver.

Alors l'attente peut parfois sembler longue (tu les vois les minutes qui semblent ne plus défiler sur l'horloge au dessus de la porte, au boulot...) mais la certitude de l'évènement, l'échéance qu'on peut mesurer rendent supportable cette attente.

 

Tandis que pour d'autres choses, d'autres évènements on est sûr de rien. On les attend. On les espère.

Parfois on se rassure comme on peut en se disant que bon, on l'a mérité, ça va venir. On ne sait pas quand, mais ça va venir.

 

 

Sauf que non, ça ne vient pas.

 

Cette attente, on la vit plus ou moins bien. On met parfois notre vie entre parenthèse en pensant "si jamais", ou "au cas où". Alors on ne vit plus.

 

Aussi excitant que puisse être l'attente, il n'en demeure pas moins que sans échéance, ça peut devenir dur moralement. Fini les traces d'excitation.

 

Si je parle de notre désir d'agrandir la famille ? Oui, bien sur que oui. Mais pas seulement.

 

Il y a un autre projet aussi.

 

 

 

Je suis arrivée en région parisienne il y a 6 ans. Parait que Red Bull donne des AAAAiiiiiiiilles !, ben l'amour aussi.

 

Y'a 6 ans, je rejoingnais Monsieur Ours. Le temps d'un stage pour moi. On s'est dit qu'on quitterait Paris lorsque j'aurais trouvé un boulot après mon stage.

 

Finallement j'ai eu un CDD qui était super interessant (enfin sur le papier, parce qu'en vrai, ça s'est plutôt mal passé... ). Sur le coup, on a pensé qu'un CDD ne nous engageait pas trop longtemps, on partirait après.

 

Sauf qu'après, ben y'a eu un CDI, puis une évolution de poste... Bref, l'étape région parisienne s'est prolongée.

 

Nous qui ne voulions pas avoir d'enfant ici, on s'est finallement dit que on pourrait... mais on rentrerait chez nous avant sa scolarité. Si tu suis, sa scolarité c'est très bientôt.

 

 

Cet autre projet évoqué plus haut, c'est de quitter la région parisienne. Enfin, ça c'était au début, parce que maintenant, 6 ans après mon arrivée, ce que je veux c'est rentrer chez moi. Vers mes proches, ma famille, mes amis.

 

Projet que j'ai voulu lier à ma prochaine grossesse.

 

Pourquoi lier ces 2 étapes ? Parce que je suis en CDI ce qui m'assure donc un congé mat' rémunéré et protègé. Si je change de boulot maintenant, j'ai envie de pouvoir m'y investir pleinement. Et mon désir de numérobis pourrait prendre le pas sur ma vis professionnelle.

 

Et puis aussi parce que je pourrais profiter d'un congé parental pour déménager.

 

  Ce qui risque de changer ?

Je l'ai évoqué ici

C'est que si je ne me bouge pas un peu plus au boulot (j'ai quand même pas l'impression de me tourner les pouces non plus, hein), je risque de ne plus être du tout en CDI...

 

Le point positif, c'est qu'il pourrait être envisagé de rentrer plus vite dans notre contrée natale. Bon, pas du tout aussi serreinement que je pourrais l'espèrer. Mais en tentant de positiver, ça pourrait être une compensation.

 

Le point négatif, c'est que dans ces conditions, est il envisageable d'agrandir la famille ?

 

Si les astres / Cigognes / Dieux (oui avec un x, je ne suis pas sûre de votre existence, mais sait on jamais...) m'entendent : tardez pas trop à me confier une vie dans mon ventre, parce qu'après ça va être plus compliqué...

Si la Française des Jeux passe par là, je veux bien les numéros gagnants (et dans ce cas, promis, je me mets à jouer).

 

Mais sinon, je vais être plus terre à terre et retourner vaillament bosser demain. 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 18:46

poubelle.jpgNon, la fin de mois n'est pas difficile. Oui, le frigo est encore rempli.

 

Mais j'avais perdu un truc. Suffisament important, le truc, pour que je fouille la poubelle du recyclage (haha, facile, c'est relativement propre) et la poubelle du quotidien (là, j'ai pas ri du tout, c'est beaucoup moins facile... et carrément plus dégueux !).

 

Le truc que j'ai perdu ? Un rapport avec l'actualité d'hier, dimanche 22 avril...

 

 

 

Hier, les français étaient appelés à voter.

Comme pour chaque élection, y'a plusieurs petits courriers qui précèdent l'évènement.

Un peu à la manière d'une invitation pour un mariage tu reçois le carton d'inviation t'indiquant le lieu.

Et puis plus tard tu reçois le menu : un choix parmis 10, pas d'option possible tu en choisis un (ou aucun) et pis c'est tout.

 

Bref, à la maison, on a bien reçu le carton d'inviation (enfin dans la vie civique on appelle ça la carte d'électeur). On l'a reçue y'a quelque temps d'ailleurs. En double exemplaire (une pour moi, une pour Monsieur Ours). Et comme beaucoup de courriers (enfin, tous les courriers), on les a posé sur la pile. Pile qui s'est encore elévée par la suite.

 

En début de semaine, je tente un tri selectif un rangement de nos courriers et retrouve les fameuses cartes electorales. Bon, à ne pas perdre, on va en avoir besoins. Je range donc dans un endroit stratégique : sur la table du salon.

 

Plus stratégique, tu meurs. Y'a déjà la facture de la crèche, le rappel de la facture de la crèche, les dessins du Lutin et aussi le sel, le poivre, les dessous de plat (ben oui, ça reste quand même une table sur laquelle on mange, hein). Donc je suis sûre de pas les perdre.

 

Samedi soir, on discute de l'évènement du lendemain, du choix... (en regardant The Voice, parce que là aussi il fallait voter, mais c'est un autre sujet).

 Et avant d'aller se coucher, Monsieur Ours me demande si je sais où sont les cartes.

Ben oui hein, heureusement que je suis là, mowa. J'ai pensé à tout et je les ai même mises en évidence sur la table depuis le début de la semaine.

 

Le jour J, on s'apprête à se rendre au bureau de vote.

 

Mais sur la table du salon, y'a encore plus de bordel, et on a beau tout retourner, y'a plus ces fucking cartes d'electeurs !!!

Bon, elles doivent pas être bien loin, on cherche. Partout. Rien.

 

D'où la fouille des poubelles dont je parle au début.

 

Et c'est après le 5ème haut le coeur en cherchant dans la poubelle quotidienne que Monsieur Ours arrive et me dit qu'en fait, on n'en a pas besoins de la carte d'électeur (je pense qu'il a fait exprès d'attendre pour me prévenir si tard...).

 

Dès lors qu'on est inscrit sur les listes electorales et qu'on connait notre bureau de vote, on s'y rend simplement avec notre carte d'identité et on peut voter.

Certe, on embête un peu les gens du bureau qui prennent plus de temps pour nous retrouver dans le listing, mais on peut voter !!

 

 

 

On n'a toujours pas retrouvé nos cartes d'electeurs. Mais le Lutin a fait pas mal de découpages de papiers et a jeté aussi des trucs... (je l'accuse pas, je dis juste que bon... peut être que...) .

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 17:47

8925499-travail-a-domicile-ad-faite-par-post-it.jpgDans travail à domicile, il y a travail.

 

Ok.

 

Je me suis fait un planning de boulot précis, simple, largement gérable dans la journée.

 

8h15 : Monsieur Ours part avec le Lutin.

 

8h16 : Je suis dans mon bain ma douche. Je suis large, comme je n'ai pas de trajet à faire, je peux bien prendre ce temps pour moi.  

Je m'y mettrais vers 9h.

 

8h59 : C'est bon, il est même pas 9h, je vais me refaire un thé.

 

9h05 : Mon thé est trop chaud, je vais attendre qu'il refroidisse... en allant sur Facebook tient !

 

9h20 : Merde, il est presque froid mon thé...

 

9h21 : J'en refais un (juste le 3ème de ma journée) mais moins chaud, que je puisse le boire quand même.

 

9h23 : Tient c'est quoi le sujet des maternelles aujourd'hui ?

 

9h45 : Bon allez, je m'y mets.

 

11h40 : Ding dong, c'est le livreur de 18 colis (effectivement, j'attendais des colis, c'est la raison pour laquelle je suis restée chez moi aujourd'hui. Mais 18 ?!?!).

 

11h45 : Les colis sont tous dehors, devant le garage.

 

11h46 : Il pleut. Fort.

 

12h37 : Les colis sont rangés. Je suis mouillée. Mon brushing est foutu. M'en fous, je travaille de chez moi.

 

12h40 : Je me remets à bosser.

 

12h41 : J'ai faim.

 

12h43 : Je me prépare un repas trop bon, bien équilibré : sandwich avec du saint moret et de la viande de grison.   Equilibré je vous dis.

 

12h50 : J'ai fini de manger.

 

12h51 : Je commence une ébauche d'article sur mon blog

 

13h35 : Je peaufine un autre article.

 

14h00 : Allez, un p'tit café, un chocobeur (en fait 2, parce que y'en a 2 par sachets) et je me remets au boulot.

 

14h30 : Je m'y remets.Vraiment.

 

15h00 : Tiens, il se passe quoi sur twitter ?

 

15h05 : Et sur Facebook ?

 

15h10 : Et à la télé ?

 

15h28 : PUTAIN ! Faut que je bosse ! Bon , 2 chocobeurs et je m'y remets

 

16h38 : Pause. Tiens c'est quoi ça sur TF1 Brothers & Sisters ?

 

16h40 : Ha, mais c'est l'actrice d'Ally mac Beal. C'est pas mal...

 

17h26 : Bon, presque 17h30, c'est une heure correcte pour décrèter que la journée de boulot est terminée.

 

17h30 : Pfff, dure journée, mais j'ai bien bossé.

 

 

 

Dans travail à domicile, en fait il y a surtout domicile.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 22:43

Ben oui, en créant ce blog, il y avait 1000 sujets que je voulais aborder, 1000 choses que je voulais partager... Je voulais un univers vivant, qui s'alimenterait régulièrement.

 

C'était peut être ambitieux.

 

Un Our, un Lutin, un boulot à plein temps. Et un blog. Il y a forcément des prioritaires, des choses qui passent avant tout, des impondérables.

 

J'ai été absente une semaine car en déplacement pour mon boulot (apéro-boulot-dodo, pas forcément dans cet ordre, mais l'emploi du temps chargé ne m'a pas laissé le temps de poster) puis j'ai chassé des oeufs en famille (une sombre histoire de cloche qui avait tout fait tomber partout partout, j'ai pas tout compris, mais le fait est qu'il y avait plein de chocolats dans le jardin et qu'il fallait les récupèrer vite fait) et ce week end, j'ai passé du bon temps en amoureux (de l'eau, des bateaux, des ponts... ).

 

Mais là, c'est bon. Mon emploi du temps redevient plus normal, alors je vais pouvoir de nouveau accorder plus de temps à mon univers !

 

Bon début de semaine à tous !

 

 

Partager cet article

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 18:14

Tout d'abord, petite explication de ce qu'est un Kakeibo (ou Kakebo). C'est un livre de compte très utilisé au Japon qui permet de gèrer son budget familliale au quotidien.

Là, comme ça, la définition n'a rien de transcendant.

 

Mais celui que j'ai découvert, celui de Céline chez  Douce mise en scène, c'est pas un simple Kakeibo.

 

 

D'un livre de compte, elle en a fait un allier du quotidien.

A la fois agenda, livret de dépenses (oui c'est quand même un minimum pour un Kakeibo me direz vous...), c'est aussi un très joli support pour y mettre ses idées roses (et chasser les noires), ses projets, sa smart liste de course (ultra pratique !), ses dernières lectures... Bref c'est un peu le journal intime, en moins intime, mais en plus pratique et plus fun !

 

Kakeibo interieur

  kakeibo int 2

 

 

Lire la suite...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Lil'mum
  • Le blog de Lil'mum
  • : Je remplis mon sac et parfois il déborde. Alors je le vide ici. Ce qui donne en vrac des coups de coeur, des coups de gueule, des choses inutiles (mais pas que) et parfois un peu d'humour.
  • Contact

  • lil'mum
  • Petite provinciale catapultée en région parisienne, je suis maman d'un lutin et accompagnée d'un ours. Et surtout d'un sac, que je vide dans ce blog ! Y'a de tout, de rien mais y'a beaucoup de moi en fait !
  • Petite provinciale catapultée en région parisienne, je suis maman d'un lutin et accompagnée d'un ours. Et surtout d'un sac, que je vide dans ce blog ! Y'a de tout, de rien mais y'a beaucoup de moi en fait !

 Un clic par jour pour soutenir mon blog, c'est ici : 

 

 

 

Recherche

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez lil mum sur Hellocoton

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -